Une révolution d’homme pour la vie humaine

a human beings revolution for life

La révolution Syrienne héroïque n’est pas un miracle qui est survenue en un seul jour ni par un coup de baguette magique. L’explosion de la révolution syrienne était une suite logique des signes précurseurs qui l’ont précédé par des années de mobilité politique fiévreux, depuis les premiers jours de la confiscation de la vie politique par le régime d’Assad

– Le soulèvement contre le changement de la constitution dans les années soixante-six et les événements des années quatre-vingt qui étaient une forme préliminaire du rejet populaire du monopole du pouvoir.

– Le printemps de Damas et ses réclamations politiques, qui n’ont pas pu durer longtemps face à l’oppression du régime, se sont complètement arrêtés début 2001.

– Le soulèvement des kurdes en 2004 qui était une forte dynamique d’expression du rejet de l’injustice et de la réclamation des droits civils fondamentaux, a aussi rencontré les pires formes d’oppression.

– l’arrestation des Blogueurs dans la période entre 2005-2006, a créé une grande indignation parmi celles et ceux qui espéraient une ouverture culturelle et politique sous le régime en place.

– La manifestation de Harika à Damas le 28 février 2011 porte une signification symbolique très forte car elle s’est déroulée au « foyer » du régime (la capitale) où les syriens ont clamé haut “Le peuple syrien ne doit pas être humilié”.

– Le 15 Mars 2011, un appel à manifester dans la zone Hamidiyeh à Damas a été lancé et des jeunes femmes et hommes courageux issus de différentes communautés et régions ont bravé le régime en criant «Dieu, Syrie, liberté et c’est tout», un appel camouflé de la chute du régime. Nombreux jeunes ont été arrêtés ce jour-là.

– Un Sit-in des mères des détenus politiques a été organisé le lendemain près du ministère de l’Intérieur. Le jour même un autre Sit-in a eu lieu devant l’ambassade de Libye qui s’est soldé par l’arrestation de ces sitters silencieux partisans des droits des peuples à la liberté et à la justice.

Le 18 Mars était un jour marqué par l’élévation des premiers martyrs de la dignité à Daraa, et suite auquel des milliers de daraawis sont sorti dans la révolution populaire de la dignité. Ils protestaient les crimes du régime et de la violation et l’humanité ! Ce dernier qui n’a pas hésité à répondre par plus laides des méthodes allant jusqu’à torturer avec brutalité des enfants de cette ville.

Cette journée est très hautement symbolique, elle s’est inscrite dans l’histoire et a inscrit le peuple syrien dans l’histoire des peuples révoltés. Elle a permis d’attirer l’attention des gens de la région et du monde entier sur ce qui se passe sur le sol syrien. L’explosion s’est finalement produite ce jour-là, alors que beaucoup se doutaient longtemps sur l’éventualité qu’elle puisse se produire un jour.

La révolution syrienne n’a jamais abandonné sa conduite pacifique, au moins, durant les six premiers mois de son histoire. Elle ne s’est pas engagée dans l’armement et la contre-violence avant d’épuiser tous les moyens de la résistance civile et non-violente. Elle a su résister à la machine de la brutalité du régime par les manifestations et la mobilisation pacifique dans toutes ses formes. Le peuple syrien a su même innover dans les différents domaines de la lutte pacifique dans l’objectif de transmettre leur opinion à leurs concitoyens, en premier lieu, au régime même et à l’opinion internationale, peut-être comprendra-t-elle leur cause. Mais

Mais l’utilisation exagérée de la violence, que tout le monde connaît, n’a laissé aucune chance à la lutte pacifique d’aboutir à quelque chose et a fait parler les armes et c’est ainsi que l’armée syrienne libre (ASL) s’est constituée pour défendre les civils.

La violence s’est aggravée, et l’opposition elle-même a commencé à commettre des erreurs, tout se passe sous un silence des pays du monde et de l’opinion internationale, ajoutant à cela la défaillance des Nations unies à leur devoir envers le peuple syrien. Le régime a commencé à propager les idées du terrorisme, des groupes extrémistes, de la guerre civile et du conflit interconfessionnel, balayant complètement l’existence d’une vraie révolution.

Aujourd’hui, deux ans après, le peuple syrien ne se décourage pas malgré la destruction de son pays et le nombre important des morts. Il a proclamé, avec ce que lui reste et par ceux qui restent, que sa révolte est une révolution pour l’homme et pour la vie humaine. Il a lancé son cri face à cette humanité silencieuse, à cette machine de mort méthodique et à ces compteurs de nombre des meurtres au quotidien.

Malgré la mort qui marquait son quotidien, le bombardement, les décombres, la souffrance et l’obscurité des geôles, le peuple syrien a continué à survivre, a enraciné sa révolution et a tracé son chemin vers la dignité, la liberté, la justice, la délivrance et vers la vie.

La mobilisation « une révolution d’homme pour la vie humaine » est une mobilisation syrienne qui va se rouler sur quatre jours du 15 au 18 mars et qui a pour objectif de documenter les événements de la révolution des deux années passées, commémorer les martyrs, immortaliser les sacrifices du peuple syrien et rappeler les principes de la révolution d’homme qui s’est lancé pour la dignité, la liberté, la démocratie et la justice sociale.

https://www.facebook.com/SyrRev2

أضف تعليقاً

إملأ الحقول أدناه بالمعلومات المناسبة أو إضغط على إحدى الأيقونات لتسجيل الدخول:

WordPress.com Logo

أنت تعلق بإستخدام حساب WordPress.com. تسجيل خروج   / تغيير )

صورة تويتر

أنت تعلق بإستخدام حساب Twitter. تسجيل خروج   / تغيير )

Facebook photo

أنت تعلق بإستخدام حساب Facebook. تسجيل خروج   / تغيير )

Google+ photo

أنت تعلق بإستخدام حساب Google+. تسجيل خروج   / تغيير )

Connecting to %s